Poussée dentaire: comment la détecter?

Étape clé dans la vie de l’enfant, la poussée dentaire peut être aussi un mauvais moment à passer, pour lui comme pour vous. Entre l’âge de six mois et ses deux ans et demi, votre enfant va connaître plusieurs maux de dents nécessaires à son développement. Au total, ce sont vingt dents de lait qui vont apparaître.

Pour prévenir au mieux ses maux et soulager au plus vite sa poussée dentaire, voici les symptômes qui ne trompent pas !

Dents qui poussent, nuits moins douces…

Si votre enfant passe ses nuits à pleurer, que les biberons et câlins ne le calment pas, alors il y a de fortes chances pour qu’une dent de lait essaie de sortir. C’est douloureux et, forcément, cela l’empêche de dormir. Vous pouvez lui donner une tétine et le bercer. La tétine va le soulager et votre berceuse va l’aider à se rendormir.

Bébé porte à la bouche tout ce qu’il trouve

Lorsqu’une dent arrive, votre enfant veut mordiller tout ce qu’il trouve. C’est normal, il sent que ses gencives travaillent, mais il ne comprend pas pourquoi. Par contre, il s’aperçoit que l’action de mordiller quelque chose atténue sa douleur.

Poussées dentaires = poussées de fièvre ?

Ce n’est pas automatique, mais il est courant qu’une poussée de fièvre accompagne les premières dents. Elle peut monter jusqu’à 39 °C et redescendre aussi vite qu’elle est arrivée. Si vous remarquez une fièvre cyclique, c’est le signe d’une poussée dentaire. Par contre, si la fièvre perdure, mieux vaut consulter un médecin.

Une petite inflammation des gencives et des rougeurs

Pour que la dent puisse sortir, elle doit percer la gencive. C’est souvent ce processus qui est douloureux pour votre enfant. Par conséquent, la gencive est enflammée au niveau de la dent qui pousse et vous pouvez y constater la présence d’une petite bosse rouge. Votre bébé a également les joues qui rosissent ainsi que le fessier qui présente un érythème (une irritation qui provoque des rougeurs).

Quelle mauvaise humeur…

Bébé, d’habitude si joueur, devient grognon et refuse d’empiler ses cubes ? C’est normal, il souffre et perd l’envie de jouer, il pleurniche apparemment sans raison et ne veut pas se coucher. Essayez de le distraire ou simplement de le câliner, pour le rassurer.

Une perte d’appétit soudaine

Parfois, la douleur est si importante que bébé ne veut plus s’alimenter. Au lieu de téter, il vous mord le sein. C’est normal, on revient à ce besoin de mordiller pour soulager la douleur. Il faut prendre son mal en patience, lorsque la dent sera sortie, il retrouvera l’appétit et le calme.

Ces périodes sont juste quelques jours à passer et durant lesquels vous devez être patients… 

N’hésitez pas à user de moyens naturels pour atténuer les douleurs de votre petit chéri et faire en sorte que cette étape obligatoire de sa croissance se déroule le plus sereinement possible pour toute la famille.

Retrouvez nos conseils pour soulager bébé pendant une poussée dentaire dans un prochain article.